dimanche 11 avril 2010

Dr Maison, au secours...

video

Oui je sais, côté bande-son, ça laisse à désirer, mais pour ce qui est des effets spécieux, heu, spéciaux, pardon, c'est du lourd.

En guest-star, I'm proud to present la lampe à l'agonie la plus longue du monde, deux semaines de clignotement sans assistance respiratoire, c'est pas dans un hôpital américain qu'on l'aurait laissée tomber comme ça (oui je regarde Dr House en ce moment.)

Côté figuration, remarquez la présence de la bande de lino marronasse - pour ceux qui ont raté un épisode, après moult trépignements et caprices sous prétexte que le trou avec amiante apparente ne m'allait pas au teint, Paris Habitat l'a bouché avec cette bande de lino quasi-raccord, c'est dingue on n'y voit que du feu et le couloir y gagne considérablement en esthétique.

Notez aussi les murs aux carrelages arrachés avec les dents par des jeunes en "insertion" qui passent une journée toutes les deux semaines environ se faire insérer par Paris Habitat, mais là en ce moment ils doivent être en formation option colle (j'espère qu'ils n'ont pas les mêmes formateurs que les peintres qui sont passés par mon appart sinon on est mal).

C'est dans cette belle ambiance de parking souterrain que nous rentrons chez nous. A cette heure, le gardien est en dépression et le facteur sort tous les jours du hall en pleurant. Moi-même je suis pas fraîche-fraîche, surtout quand je rentre très tard la nuit et que j'affronte ce cadre enjôleur. Heureusement je ne suis pas seule, et à la maison je suis toujours sûre d'être accueillie à pattes ouvertes par de gentils cafards qui sortent en courant de la cuisine, l'antenne avenante, pour me souhaiter la bienvenue.

Dr House, des ptites pilules roses me feraient pas de mal.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire